Blogue


Allaiter… dans l’temps des Fêtes!

Je vois ma famille élargie deux fois par année : à l’été et à Noël ! Quand arrive la mi-décembre, j’ai des fourmis partout : ma tête cherche quoi offrir en cadeau-fait-maison, mon nez s’ennuie de respirer l’air gaspésien et cette année, mon coeur palpite à l’idée de présenter mon nouveau petit trésor à chacune.

Pour le soir du réveillon, j’avais pensé à tout … ou presque ! J’avais choisi un petit habit trop mignon sachant que mon Coco serait sur une foule de photos, j’avais préparé un sac à couches beaucoup trop rempli , j’avais même apporté, dans le coffre de la voiture, mon super porte-bébé au cas où nous décidions d’aller marcher sous les étoiles ! L’allaitement exclusif faisait en sorte que je n’avais pas besoin de réfléchir à l’aspect « nourriture ».

Rendu au chalet familial, tout ce passe comme je l’avais imaginé :
– Hé que ça grandit vite ces enfants-là !
– Mais plus il vieillit, plus je trouve des ressemblances avec sa mère !
– C’est tes grands-parents qui doivent être contents de te voir !
– Ahhhhh mignon, il a déjà deux dents ! Wow !
– C’est donc ben l’fun un bébé souriant comme ça !
– Viens-tu voir « matante » ?

Il y avait seulement une chose que j’avais oublié tellement c’était mon quotidien depuis le premier jour de sa naissance = le moment de la tétée. Je n’avais pas pensé que je devrais allaiter devant le public familial !!!

En quelques secondes, ma tête fait 1 253 scénarios :
– Le regard rempli de  » me semble qu’il commence à être vieux pour être allaité »
– Le clin d’oeil du « monocle chaudasse » qui espère voir une partie de mon sein
– La cousine qui justifie son choix d’avoir donné un biberon de lait artificiel à ses enfants

Et moi-même qui me dit…
– J’aurais peut-être dû amener une doudou pour le couvrir pendant l’allaitement ?
– Je devrais peut-être essayer d’espacer le boire et le faire « toffer » jusqu’au retour à la maison ?
– Est-ce que ça serait mieux d’aller dans la petite chambre du fond ?

Je prends une grande respiration et m’installe doucement dans un coin confortable du divan, tout près du poêle à bois. Il fait tellement chaud que personne ne viendra me déranger. Je regarde ma cousine qui me sourit gentiment, ses yeux sont remplis de nostalgie lui rappelant que ses enfants sont déjà grands. Je cherche quasi-désespérément un « monocle chaudasse » mais je n’en ai pas ! Coco et moi n’avons jamais été confortable avec le châle d’allaitement et j’ai envie de continuer à jaser avec les « matantes » plutôt que de me retirer dans l’autre pièce. Ça y est, mon choix est fait et je l’assume : ce soir, j’allaite … en famille!

Ça été la première de nombreuses tétées familiales!!! Tout s’est toujours déroulé dans le respect de mes choix d’éducation, de valeurs , de mode de vie. Ma famille est exceptionnelle comme modèle d’acceptation de la différence. On s’aime!

Outre un allaitement rempli de douceurs, de respect, de câlins et de positif, voilà ce que je vous souhaite : de pouvoir faire un choix avec lequel vous êtes à l’aise pour l’assumer pleinement. Bon temps de fêtes et bonnes tétées sucrées!